DÉCLARATION DE LA DÉLÉGATION DE L’UNION EUROPÉENNE EN ACCORD AVEC LES CHEFS DE MISSIONS DIPLOMATIQUES DES ETATS MEMBRES EN RÉPUBLIQUE DU CONGO

 La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de missions diplomatiques des Etats membres résidents en République du Congo adressent un message de sympathie à Monsieur Elie Smith et à sa famille. Ce journaliste de MNTV, aux qualités professionnelles reconnues, a subi l’intrusion à son domicile de cinq inconnus armés le mercredi 10 septembre à une heure du matin. Sa sœur a été victime d’une agression intolérable.

 

La Délégation de l’Union européenne, en accord avec les Chefs de missions diplomatiques des Etats membres résidents en République du Congo,  espère que l’enquête en cours produira des résultats exploitables afin que les responsables de cette agression soient traduits en justice.

 

Compte tenu des pressions déjà exercées par le passé sur des journalistes, la Délégation de l’Union européenne et les Chefs de missions diplomatiques des Etats membres résidents en République du Congo forment le voeu que Monsieur Elie Smith soit en mesure de continuer à travailler avec le grand professionnalisme qui le caractérise, sans craindre qu’une agression ne vise à nouveau l’un de ses proches ou lui-même. 

 

L'UE est déterminée à promouvoir et à protéger la liberté d'opinion et d'expression partout dans le monde et elle condamne l'accroissement des intimidations et des violences auxquelles sont confrontés les journalistes, les acteurs des médias en général ou toute autre personne dans différents pays parce qu'ils exercent leur droit à la liberté d'opinion et d'expression en ligne et hors ligne.

 

L'UE encourage les États à prendre des mesures concrètes pour empêcher la violence et mettre en place des conditions de sécurité permettant aux journalistes et aux autres acteurs des médias de faire leur travail de façon indépendante, sans être soumis à des pressions et sans craindre des violences ou des persécutions[1].

 

La Délégation se tient prête à appuyer les autorités congolaises dans la mise en œuvre de leurs engagements internationaux en matière de  liberté d’expression.



[1]        Résolution 68/163 de l'Assemblée générale des Nations unies: "La sécurité des journalistes et la question de l'impunité".

Back to