Relations de l'UE avec l'Erythrée

l'Erythréel'Erythrée

L'Érythrée est située à l'est du continent, dans la Corne de l'Afrique. D'une superficie totale de 117 600 km², elle compte environ 4,5 millions d'habitants, dont 10 % vivent à Asmara, la capitale, dans le centre du pays. Le PIB par habitant est estimé à 200 USD.

L'Érythrée est devenue indépendante en 1993, après trente ans de guerre civile. Des conflits ultérieurs avec le Yémen et ses voisins, l'Éthiopie et le Soudan, ont provoqué une grave crise économique et sociale. La guerre a entraîné une instabilité politique et entravé le progrès économique. Le gouvernement a lancé en 2001 un programme de relance, mais les difficultés posées par les tensions persistantes avec l'Éthiopie et la fragilité du contexte régional sont un frein considérable au développement du pays. L'Érythrée, qui manque de ressources en eau, est également très exposée à la sécheresse et est dépourvue de terres fertiles.

L'UE est très préoccupée par la situation des droits de l'homme. Le contexte économique et la gouvernance handicapent lourdement le développement humain.  

Principaux aspects des relations UE-Érythrée

Les efforts de reconstruction se poursuivent depuis la fin de la guerre. La stratégie de l'UE dans ce domaine s'appuie sur un partenariat avec le gouvernement et sur des programmes de stabilisation à court terme tels que i) des actions de réhabilitation, parmi lesquelles la reconstitution du tissu social, la reconstruction des infrastructures dans les zones touchées par la guerre et l'aide à l'éducation; ii) la démobilisation et la réintégration des soldats; iii) l'entretien des routes et iv) la sécurité alimentaire.

Le programme de coopération mis en place par l'UE en Érythrée se heurte à un certain nombre de problèmes, parmi lesquels la capacité insuffisante des institutions nationales, l'instabilité régionale et ses répercussions sur la situation interne, dont les restrictions d'accès au pays, le nombre réduit d'acteurs du développement et la gestion de l'aide.

L'UE maintient un dialogue politique sur des questions d'intérêt commun et continue de s'engager auprès du gouvernement. La Commission apporte une aide au développement au travers de son programme de coopération (pour en savoir plus, voir le document de stratégie par pays et les rapports annuels conjoints). La Commission accorde une grande importance à la transparence et à l'ouverture. Elle a pour politique de maintenir le dialogue avec toutes les parties et les personnalités influentes au sein et en dehors des structures gouvernementales et se tiendra à ce principe d'ouverture. La politique de l'UE en Érythrée fait l'objet d'évaluations régulières.