Le processus de Barcelone

Le processus de Barcelone a été lancé en novembre 1995 par les ministres des affaires étrangères des 15 États membres de l'UE et des 12 pays méditerranéens partenaires de l'époque, afin de fournir un cadre aux relations bilatérales et régionales entre ces pays. Guidé par la déclaration de Barcelone , ce processus a jeté les bases du partenariat euro-méditerranéen qui s'est par la suite élargi et a donné naissance à l'Union pour la Méditerranée. Alliance novatrice reposant sur les principes de la responsabilité commune, du dialogue et de la coopération, il a pour objectif la création d'un espace de paix, de sécurité et de prospérité partagée dans la région méditerranéenne. Le partenariat a été bâti autour de trois grands axes, qui demeurent ses grands domaines d'activité:

  • un dialogue sur les questions politiques et de sécurité, visant à créer un espace commun de paix et de stabilité fondé sur le développement durable, l'État de droit, la démocratie et les droits de l'homme;
  • un partenariat économique et financier, comprenant l'instauration progressive d'une zone de libre-échange destinée à favoriser les perspectives économiques conjointes par un développement socioéconomique équilibré et durable;
  • un partenariat dans le domaine social, culturel et humain, visant à promouvoir la compréhension et le dialogue entre les cultures, les religions et les peuples, ainsi qu'à favoriser les échanges entre la société civile et les citoyens, en particulier les femmes et les jeunes.

Pour chacun de ces domaines, les ministres euro-méditerranéens se sont réunis afin de définir les engagements politiques devant stimuler la coopération et l'organisation d'activités intersectorielles. En outre, des rencontres sont régulièrement organisées entre les ministres euro-méditerranéens des affaires étrangères, qui font le point sur le partenariat, ses priorités et la progression des différentes initiatives.

Avec la mise en place de la politique européenne de voisinage (PEV) en 2004, le processus de Barcelone est devenu un forum multilatéral de dialogue et de coopération entre l'UE et ses partenaires méditerranéens, les relations bilatérales complémentaires étant principalement encadrées par la PEV et les accords d'association signés avec chacun des pays partenaires.  

L'UE collabore étroitement avec chacun de ses partenaires méditerranéens à l'élaboration de programmes d'aide à la transition économique et à la réforme qui tiennent compte des besoins spécifiques et des caractéristiques de chaque pays. Ces actions sont financées par l'instrument européen de voisinage et de partenariat (ENPI).

En 2005, le sommet de Barcelone a adopté un programme de travail sur cinq ans pdf - 47 KB [47 KB] et un code de conduite euro-méditerranéen en matière de lutte contre le terrorisme pdf - 37 KB [37 KB] , et fait des questions d' immigration le quatrième pilier du partenariat.

Depuis 1995, la Commission européenne a apporté au processus de Barcelone un soutien financier de 16 milliards d'euros en provenance du budget communautaire pdf - 20 KB [20 KB] English (en) . Les prêts accordés par la Banque européenne d'investissement s'élèvent à environ 2 milliards d'euros par an.