Relations de l'UE avec Kiribati

Intrusion d'eau de mer à Kiribati © UEIntrusion d'eau de mer à Kiribati © UE

Pays membre du groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), Kiribati bénéficie, au titre de l'accord de Cotonou, du 10e Fonds européen de développement (13,8 millions d'euros). Les domaines d'intervention prioritaires sont définis dans le document de stratégie .

Dialogue politique

Le dialogue politique de l'UE avec Kiribati est axé sur:

  • la protection de son environnement vulnérable, notamment sur le plan du changement climatique;
  • la défense des droits de l'homme et de l'égalité hommes-femmes.

 

L'UE et Kiribati réfléchissent actuellement aux moyens de collaborer plus étroitement sur ces questions et d'autres au sein d'instances multilatérales.

                          

Aide et coopération

L'enveloppe globale accordée par l'UE pour 2008-2013 s'élève à 20 millions d'euros. Les actions en matière d'aide et de coopération portent sur:

  • la mise en œuvre de l'accord sur la pêche;
  • l'approvisionnement en eau potable et le traitement de l'eau (6,7 millions d'euros);
  • les énergies renouvelables (4,1 millions d'euros);
  • le changement climatique (notamment en ce qui concerne l'érosion des côtes, la dégradation des récifs coralliens, la surpêche et la pollution de la nappe phréatique).

 

À la suite de l'examen à mi-parcours du 10e Fonds européen de développement (FED), Kiribati a reçu une aide supplémentaire de 2,5 millions d'euros pour le programme de traitement de l'eau, et 4,2 millions d'euros au titre des objectifs du Millénaire pour le développement

L'UE et le gouvernement de Kiribati réfléchissent à la possibilité d'utiliser l'appui budgétaire généralcomme moyen de financement. L'UE développe en outre sa collaboration avec Kiribati et d'autres pays membres de l'Alliance des petits États insulaires (AOSIS) dans le domaine du changement et du réchauffement climatiques.