Une amitié qui évolue

Le partenariat entre l’Union européenne et le Cameroun évolue sans cesse. Face aux défis globaux, l’heure est à l’accompagnement des projets et des initiatives pouvant conduire le pays vers une double transition, verte et digitale qui vont assurer un développement durable et créer des emplois décents. Du côté européen, on soutient toutes les dynamiques locales (politique, commerce, coopération, aide humanitaire, culture…) qui vont dans ce sens et qui contribuent à la consolidation de l’état de droit, la démocratie, la protection des droits humains, la gouvernance, la paix et la cohésion sociale, éléments essentiels pour atteindre ces objectifs.

Ainsi, la Délégation de l’Union européenne poursuit et renforce sa volonté de dialogue et d’écoute de tous les acteurs pour mieux répondre aux diverses sollicitations du Cameroun, qu’elles émanent du gouvernement, de la société civile ou du secteur privé.

Des approches nouvelles

Les interventions de l’Union européenne se feront désormais dans les cadres suivants :

  • le Global Gateway, la nouvelle initiative européenne destinée à connecter le monde aux logiques d’investissement et de partenariat ;
  • l’Accord post-Cotonou dont les négociations sont bouclées, avec l’ambition ultime de renforcer les relations entre les deux continents et de promouvoir nos valeurs et intérêts communs ;
  • la solidarité européenne («Team-Europe»), matérialisée ces dernières années par l’engagement des missions diplomatiques européennes accréditées à Yaoundé à  dégager une approche commune sur toutes les questions et problématiques qui impactent durablement la vie des citoyens.

Cette page participe de notre volonté de vous impliquer dans ce partenariat renouvelé. L’ Afrique déborde d’idées et de créativité dans tous les domaines, nous croyons en elle.

Oui, «Ensemble, Demain et Aujourd’hui », nous pouvons y arriver!

Cameroon - Chiara Key Visual

 

Cameroon - Akwo Key Visual

 

Cameroun-UE : des liens historiques

La Délégation de l’UE-Cameroun fait partie des 139 délégations bilatérales à travers le monde du Service Européen d’Action Extérieure (SEAS). Inaugurée en 1975, elle a ses bureaux à Yaoundé. Depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne (Décembre 2009), elle est devenue une mission diplomatique avec à sa tête un Ambassadeur. La Délégation accueille également d’autres institutions européennes représentées au Cameroun : la Représentation régionale de la Banque européenne d’Investissement (BEI) pour l’Afrique centrale et le Bureau régional de ECHO (aide humanitaire de l’UE).

Des missions multiples et variées

En étroite collaboration avec les autres missions diplomatiques européennes accréditées à Yaoundé, la Délégation est mandatée pour :

- assurer la représentation de l’UE auprès du Cameroun;

- le suivi des relations bilatérales dans les domaines politique, sécuritaire, économique, commerciale et de coopération ;

- la promotion de la participation de la République du Cameroun au processus d’intégration régionale ;

-  la programmation et la gestion des programmes et projets de coopération de la Commission européenne, tant au niveau bilatéral que régional et panafricain.

Actions et interventions notables

 

Une nouveau souffle dans la réalisation des programmes et projets

Le Programme Indicatif Multi-annuel (PIM 2021-2027) incarne bien notre nouvelle approche des questions liées au développement. Il se concentre autour de trois thématiques essentielles : (i) gouvernance, paix et sécurité, (ii) croissance économique et création d’emplois décents, (iii) développement durable et résilient au changement climatique.

L’ambition de l’UE est de solidifier encore plus son engagement au Cameroun. Comment ?  Non seulement en intensifiant le dialogue politique avec l’ensemble des acteurs nationaux, mais aussi en s’appuyant sur la nouvelle approche Equipe Europe. En conséquence, plus d’appropriation, plus de travail en commun entre l’UE et ses Etats membres représentés localement, moins de dispersion des énergies et comme résultat final plus d’impact des interventions.

Video file

Des changements dans les relations économiques et commerciales

Le Cameroun a conclu avec l’UE un accord commercial (Accords de Partenariat Economique-APE) qui vise à mettre le commerce au service du développement. Cet accord dit APE intérimaire a été ratifié par le Cameroun le 22 juillet 2014. Il s’applique au Cameroun depuis août 2016. L’APE intérimaire confère à tous produits camerounais un accès immédiat en franchise totale de droits et sans contingent au marché de l'UE. Les droits d'importation sur les marchandises originaires de l’UE quant à eux sont  démantelés progressivement par le Cameroun jusqu’en 2029, et cela sur seulement 80% des produits importés. En effet, le Cameroun a exclu du démantèlement tarifaire 20% des marchandises originaires de l'UE (principalement les produits transformés agricoles et non agricoles), pour assurer la protection de certains marchés et industries locales soumises à la concurrence européenne. Les produits exclus comprennent la plupart des types de viande, vins et spiritueux, malt, produits laitiers, farine, certains légumes, bois et produits du bois, vêtements et textiles usagés, peintures et pneus usagés.

Un partenariat renforcé avec la société civile camerounaise

L'UE et ses États membres sont les principaux bailleurs qui soutiennent le développement et la structuration de la société civile au Cameroun. Entre 2020 et 2022, la Délégation de l'UE a organisé de vastes consultations avec les organisations de la société civile dans les 10 régions du pays, afin de discuter des perspectives d'avenir. Près de 400 organisations ont participé à ces échanges qui ont débouché sur l’élaboration d’un document de stratégie.

La nouvelle Feuille_de_route pour l'engagement de l'UE avec la société civile pour la période 2021-2025 intègre les principales conclusions de ce dialogue avec la société civile et établit un cadre renouvelé pour le travail de l'UE avec les acteurs non étatiques au Cameroun. Elle renforce ainsi le partenariat et le dialogue avec ces acteurs. Elle prend également en compte les priorités globales de l’UE dans le domaine des droits humains et la démocratie.

Video file

Un soutien accru à l'égalité des genres et à l'autonomisation des femmes au Cameroun

En 2021, l’UE a mis en œuvre, au niveau national, le troisième Plan d'action de l'UE en matière de genre (GAP III). Ce plan (Factsheet CLIP 2022 (002).pdf) est basé sur une consultation approfondie des défenseurs des droits des femmes et des organisations de la société civile camerounaise, des autorités, des bailleurs et des États membres de l'UE présents au Cameroun. Il intègre les conclusions des récentes analyses de genre, y compris celles menées par les États membres de l'UE à travers le Cameroun.

Une nouvelle politique de communication et de diplomatie publique

La Délégation a élaboré, avec l’implication des Etats membres de l’UE, une politique de communication et de diplomatie publique ambitieuse et adossée sur une certaine proximité avec des jeunes et des associations de jeunes.

Cette stratégie prévoit notamment une plus grande ouverture de l’UE-Cameroun à travers une diplomatie digitale plus active, et des initiatives portées par des associations de jeunes ou des consortium d’organisations de la société civile de lutte contre la propagation de fausses nouvelles (désinformation) et de lutte contre les discours de haine dans les réseaux sociaux. A ce titre, l’UE soutient, en ce moment, plusieurs initiatives.

L’Union européenne s’attelle aussi à renforcer la coopération décentralisée et les échanges, notamment à travers une nouvelle politique culturelle et la promotion d’échanges entre universités, hautes écoles et centres de recherche à travers les programmes Erasmus+ et Horizon Europe.

Image
Cameroon campaign

Page Updated:
04.10.2022