Page language:
Français

Une délégation de l’UE et des Etats membres visite l’ICRISAT et ses partenaires, la #TeamEurope en marche

La délégation conduite par l’Ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, accompagné de sa collègue Kristina Kühnel, Ambassadrice de Suède et des représentants des Ambassades d’Allemagne, de France, des Pays-Bas, du Luxembourg et du Danemark, a visité ce mercredi le centre régional de recherche, l’ICRISAT sis à Samanko, à quelques kilomètres de Bamako, qui regroupe plusieurs instituts travaillant sur la recherche pour améliorer la productivité des cultures et la résilience au climat pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali.

 

Visite des Ambassadeurs à l'ICRISAT

Le développement de l’agriculture et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle est un domaine majeur des interventions de l’UE. Elle appuie les centres internationaux de recherche agronomique qui œuvrent en partenariat avec l’institut d’économie rurale (IER) du Mali dans le cadre de nombreux projets.

Au nombre des projets financés par l’UE et en cours de mise en œuvre dans le domaine de la recherche agricole pour le développement, il y a APSAN-Mali “Améliorer la productivité des cultures et la résilience au climat pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali ”. Le projet qui est mis en œuvre par l’ICRISAT vise à contribuer à l'augmentation durable de la productivité agricole et des revenus des agriculteurs dans le contexte du changement climatique dans quatre régions d'intervention, cible 10 000 producteurs (trices) dans les régions de Sikasso, Kayes, Ségou et Koulikoro. Les Pays Bas et l’Allemagne financent aussi des projets de recherche à travers l’ICRISAT pour par exemple la mise à l'échelle de variétés améliorées d'arachide ou de nouvelles variétés de sorgho et de mil de haut rendement et riches en nutriments.

Un autre projet important est le programme Reverdir l’Afrique mise en œuvre par CIFOR-ICRAF pour la restauration des terres à travers l'agroforesterie et l'adoption et la mise à échelle des pratiques comme la Régénération naturelle assistée (RNA). L'Allemagne, la Belgique et le Pays-Bas soutiennent également CIFOR-ICRAF dans des projets comme l'agroforesterie ou l'agroécologie.