Page language:
English

Quinzaine de l'Europe au Niger 2022: rétrospective

C’est dans un esprit résolument #Team Europe que la Quinzaine de l’Europe au Niger s’est achevée ce samedi 21 mai au Salon de l’Etudiant de Niamey organisé avec l’Ambassade de France et Campus France. L’Ambassadeure de l’UE au Niger, Denisa-Elena IONETE, et les ambassadeurs d’Espagne et d’Italie ont conjointement animé un panel sur les opportunités qu’offre Erasmus+ à la jeunesse nigérienne.

Image
Charlotte DE GRAUW, Chargée de Programme et Point Focal Jeunesse à la Délégation de l'UE au Niger, a animé le stand où les étudiants pouvaient recevoir toutes les informations sur les bourses proposées dans le cadre du Programme Erasmus+.

Avec l’implication active de diverses universités dont l’Université Abdou Moumouni de Niamey et les universités régionales de Tillabéri et de Dosso mais aussi du point focal Erasmus au Niger, le Salon du 20-21 mai a été un franc succès et permis à l’équipe de l’UE d’informer personnellement plus de 200 étudiants sur les bourses Erasmus+. Lors de son allocution, l’UE a mis l’accent sur le rôle des universités en tant que vecteurs des valeurs universelles de coopération, d’équité, d’inclusion, de créativité et d’innovation et en tant qu’acteurs du changement et du renforcement de la citoyenneté active.

La Fada des Jeunes Filles accompagnait l'UE à Zinder dans le cadre de la Quinzaine de l'Europe

La Quinzaine de Europe au Niger s’est déroulée du 9 au 21 mai. Deux semaines riches qui ont été l’occasion à travers diverses activités de célébrer l’Année Européenne de la Jeunesse et de réitérer l’engagement fort de l’UE aux côtés des jeunes, et particulièrement les jeunes femmes du Niger. L’UE a notamment offert une tribune importante à la Fada des Filles, une initiative de jeunes étudiantes qui ont choisi de faire de la sensibilisation de proximité en vue de la réalisation des droits des filles au Niger. A noter qu’au Niger, la Fada est traditionnellement réservée aux hommes et aux garçons qui s’y réunissent pour décider des actions à mener au sein de leur communauté.

Image
Célébration de la Fête de l'Europe le 9 mai 2022 et de l'Année Européenne de la Jeunesse en compagnie de representatives de la Fada des Filles

La Fada des Filles a non seulement animé un débat avec les convives lors de la Fête de l’Europe du 9 mai, mais aussi participé de manière prominente aux activités organisées du 16 au 18 mai en région de Zinder dans le cadre de la Quinzaine de l'Europe et de l’initiative Spotlight.

Image
Echanges sur des sujets touchant à la réalisation des droits des filles à Zinder animées par la Fada des Filles.

C’est ainsi qu’elles ont installé une tente sur le campus de l’Université de Zinder pour sensibiliser plus de 250 étudiants, notamment sur l’importance du consentement sexuel. Le message passé aux garçons était qu’entretenir une relation sexuelle non consentante est un acte criminel. Le message passé aux filles était qu’elles doivent exprimer clairement leur consentement ou non d’une relation sexuelle, et être prêtes à dénoncer toute relation sexuelle non consentante.  

Les échanges se sont poursuivis avec les représentants de l’administration de l’Université sur la responsabilité de protection des étudiantes contre toutes formes de violences sexistes, avec un accent particulier sur les violences sexuelles, y compris le viol et le harcèlement. L’université s’est engagée à créer, avec l’appui de Spotlight, une cellule d’écoute et d’orientation pour prévenir et prendre en charge en première ligne les victimes de violences sexistes en son sein. 

La Fada des Filles a également visité avec l’UE l’entreprise Sahara Sahel Food, qui a pour vocation de créer des opportunités économiques autour des arbres forestiers et qui travaille localement avec un réseau de 1500 personnes actives dans la cueillette, majoritairement des femmes. Ce fut l’occasion d’aborder avec quelques-unes des exploitantes le thème de la violence liée à l’autonomisation économique des femmes. Dans bien des cas, elles font face à la jalousie et à la violence du conjoint et doivent également prendre en charge les personnes vulnérables de la famille. Mais toutes ont dit qu’elles ne retourneront jamais à une situation de dépendance.

L’objectif de l'UE dans le cadre de la Quinzaine était aussi de rencontrer à Zinder les bénéficiaires de divers projets financés par l’UE autour de trois thématiques prioritaires:  sécurité alimentaire et nutritionnelle, prévention des violences basées sur le genre et éducation, en particulier l'éducation des filles.

Image
Visite de la coopérative à Banté, Niger

L'Ambassadeure de l’UE au Niger s’est ainsi rendue au Centre multifonctionnel de Zinder financé par l’UE qui permet de venir en aide directement aux personnes victimes de violences, à la Fédération Nationale des Personnes Handicapées, au Centre Mère Enfants et à l'hôpital de Zinder où sont pris en charge les cas de malnutrition les plus sévères.

Image
Unité de production de Banté à Zinder

L'UE a également visité l’unité de transformation d’huile d’arachide à Banté, gérée par une coopérative de 245 femmes, une opportunité de mettre en lumière un projet qui contribue à investir dans les chaînes de valeurs locales et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

En matière d’éducation, l’UE s’est entretenue longuement avec le Directeur Régional de l’Education Nationale de Zinder et a visité une école, occasion de discuter avec le corps enseignant sur l’importance de maintenir les filles à l’école et de promouvoir l’accès à l’école notamment pour les élèves en zone rurale. 

Image
Démarrage de la Course de la Paix au CCFN, Niamey

Dans le cadre de la Quinzaine, l’UE a également co-organisé avec l’Ambassade de France la « Course de la Paix » une course relais amicale entre filles et garçons de 20 établissements scolaires de Niamey. L’objectif de cette initiative était de marquer la mobilisation de l’Union Européenne pour la promotion de la paix dans le monde et des valeurs de tolérance, de cohésion et d’unité à travers le sport.

En clôture de la Quinzaine, le public nigérien a aussi pu découvrir au Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch la pièce de théâtre « Un pays dans le ciel » d’Ayat Faiez, mise en scène par Matthieu Roy. A travers le jeu tout en subtilité de trois acteurs, la pièce touche au thèmes de l’espoir et de la détresse que la migration internationale engendre.

Image
Représentation au CCFN à Niamey de la pièce de théâtre "Un pays dans le ciel" à l'occasion de la Quinzaine de l'Europe.