Déclaration commune publiée lors de la conférence sur la "Coopération transfrontalière Libye-Sahel pour mieux lutter contre les crimes frontaliers, le terrorisme et le crime organisé"

24.11.2022
Sahel cooperation conference

Nous, les représentants du Burkina Faso, du Tchad, de la Libye, du Mali, de la Mauritanie et du Niger –  réunis à Tunis suite à l'invitation de la Représentante spéciale de l'UE pour le Sahel et de EUBAM Libye pour cette conférence sur la coopération transfrontalière Libye-Sahel, organisée conjointement avec la Cellule régionale de conseil et de coordination (RACC) et CT-JUST, en présence également d'EUCAP Sahel Mali et d'EUCAP Sahel Niger – nous exprimons notre ferme conviction sur l’importance d'une approche régionale pour favoriser la gestion et la sécurité des frontières, conscients de l’interconnexion et de l’interdépendance des questions en discussion, nous considérons la coopération transfrontalière comme une condition préalable fondamentale pour une efficace stratégie de lutte contre les défis transnationaux complexes tels que les crimes frontaliers, le terrorisme et le crime organisé.

Nous partageons notre satisfaction pour les discussions techniques fructueuses et exprimons notre intérêt à poursuivre ce dialogue. La coopération transfrontalière est un objectif à long terme d'un processus progressif d'interactions, avec soutien politique de chaque pays.

À cet égard, nous reconnaissons le rôle important que joue l'Union européenne pour faciliter cet échange, avec la participation du G5 Sahel et plus particulièrement par le biais du Forum de coordination Libye-Sahel (FCSL).

Nous nous félicitons de l'occasion qui nous est donnée d'examiner collectivement certaines des menaces communes qui pèsent sur la sécurité de nos frontières communes.

Nous reconnaissons également l'importance du partage les leçons apprises et les meilleures pratiques en matière de coopération transfrontalière, ainsi que l’intérêt des nouvelles technologies pour renforcer la gestion et la sécurité des frontières.

Nous estimons qu'il est essentiel d'adopter une approche inclusive, participative et axée sur la communauté pour garantir la sécurité des frontières, tout en favorisant le développement et l'intégration socio-économiques transfrontalières. À cette fin, le rôle précieux des communautés frontalières locales ne peut être sous-estimé.

Nous faisons appel à l'Union européenne et à la communauté internationale afin de soutenir nos efforts conjoints pour favoriser la coopération transfrontalière entre la Libye et la région du Sahel.

Nous nous félicitons de cette occasion d'être réunis ici à Tunis pour aborder cette question importante et nous remercions les autorités hôtes pour leur aimable accueil.

Nous convenons de rester activement engagés sur cette question, dans le cadre de cet plateforme lancée aujourd’hui avec cette conférence.

Lisez la déclaration conjointe complète ici.

Sahel cooperation conference