La boussole stratégique est disponible: il ne nous reste plus qu’à la mettre en œuvre

Blog du HR/VP – La guerre contre l’Ukraine prouve que l’Europe est encore plus en danger que nous ne le pensions il y a quelques mois encore. Avec la boussole stratégique, désormais adoptée par l’ensemble des États membres, nous disposons d’un plan pour opérer un changement radical dans la sécurité et la défense de l’UE. L’objectif, à présent, est de la mettre en œuvre rapidement et intégralement.

Pictoquote - Strategic Compass

«Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer. Il ne suffit pas de vouloir, il faut agir.» Cette citation de Johann Wolfgang von Goethe s’applique à merveille au débat sur la sécurité et la défense de l’UE.

Cela fait longtemps déjà que nous savons que l’Europe évolue dans un environnement stratégique en voie de détérioration rapide, mais nous n’avons pas toujours mis à profit cette connaissance. De même, si nous avons souvent exprimé notre souhait de transformer l’UE en un acteur plus fort en matière de sécurité et de défense, nous n’avons pas toujours agi en conséquence.  

Il y a deux ans, les dirigeants de l’UE m’ont chargé, en tant que haut représentant, d’élaborer un plan ambitieux et concret destiné à renforcer le rôle de l’UE en matière de sécurité et de défense. Cette semaine, les 27 ministres des affaires étrangères et de la défense de l’UE ont adopté la boussole stratégique, qui sera approuvée aujourd’hui par les dirigeants de l’UE.

La guerre contre l’Ukraine accentue encore le besoin d’opérer un tournant dans la sécurité et la défense de l’UE. La finalité de la boussole stratégique est de trouver les moyens concrets d’y parvenir.

Nous avons commencé à travailler sur la boussole lorsqu’il nous est apparu que, dans un monde régi par des politiques de rapports de force, l’UE avait besoin de parler le langage du pouvoir et de renforcer sa capacité d’action collective. Tout ce qui s’est passé depuis lors n’a fait que renforcer cette conviction. Il est évident que la guerre contre l’Ukraine accentue encore le besoin d’opérer un tournant dans la sécurité et la défense de l’UE. Personne aujourd’hui ne conteste le fait que nous avons besoin de solides capacités et de la volonté de les employer pour faire face à la panoplie complète des menaces qui nous guettent. Trouver les moyens concrets d’y parvenir est la finalité de la boussole stratégique, un document très complet comportant quatre grands axes de travail:

- Agir de manière plus rapide et plus résolue lorsque nous sommes confrontés à des crises;

Protéger nos citoyens contre des menaces qui évoluent rapidement;

Investir dans les capacités et les technologies dont nous avons besoin;

Collaborer avec d'autres pour atteindre des objectifs communs.

La boussole comprend un plan concret relatif à une capacité de déploiement rapide de l'UE devant nous permettre de déployer rapidement jusqu’à 5 000 soldats pour faire face à différents types de crises, en fonction de différents scénarios. Nous allons aussi renforcer l’état de préparation de nos forces à l’aide d’exercices réels réguliers (ce qui n’avait jamais été fait auparavant à l’échelle de l’UE), améliorer notre dispositif de commandement et de contrôle et promouvoir un processus décisionnel plus rapide et plus souple. Nous augmenterons nos capacités de lutte contre les cybermenaces, la désinformation et l’ingérence étrangère. Et nous intensifierons nos investissements dans les capacités de soutien stratégiques et les capacités de nouvelle génération. Tout cela fera de l'UE une garante de la sécurité de ses citoyens aux capacités renforcées, ainsi qu’un partenaire plus fort sur la scène mondiale, travaillant avec les Nations unies, l’OTAN et d’autres parties prenantes pour promouvoir la paix et la sécurité internationales.

Plus encore que les documents que nous avons l’habitude de produire à Bruxelles, la boussole stratégique prévoit des actions concrètes, assorties de délais clairs pour mesurer les progrès accomplis. Ce document appartient aux États membres qui, en le signant, s’engagent à le mettre en œuvre.

Prochaine étape: appliquer, appliquer et encore appliquer.

Je suis très conscient du fait qu’il est souvent facile et peu coûteux de se fendre de belles paroles, alors qu’il est difficile et onéreux de se doter d’une bonne sécurité et d’une bonne défense. La réussite de la boussole stratégique sera mesurée à l’aune des résultats obtenus, ou non. C’est pourquoi nous devons passer aussitôt à la phase de mise en œuvre, en collaboration avec les États membres, la Commission européenne, l’Agence européenne de défense (AED) et d’autres parties prenantes. 

Je n’aurai de cesse d’encourager tous les intervenants à obtenir des résultats. Si je constate des blocages ou des hésitations concernant la mise en œuvre de ce qui a désormais été unanimement adopté, je n’hésiterai pas à les pointer du doigt.

En ce qui concerne la mise en œuvre, permettez-moi de citer quelques pistes d’action: nous allons immédiatement nous mettre à l’ouvrage pour élaborer les scénarios qui orienteront la constitution de la capacité de déploiement rapide et nous allons entamer les préparatifs des exercices réels au niveau de l’UE. En mai, la Commission et l’AED produiront un rapport sur les lacunes actuelles en matière de défense, ainsi que des propositions quant à la manière d’y remédier. Le même sentiment d’urgence préside pour ce qui est d’accélérer nos travaux sur les menaces informatiques et hybrides, les ingérences étrangères, la manipulation de l’information, ainsi que les domaines spatial, maritime, etc.

Il est essentiel de maintenir la dynamique. En ma qualité de haut représentant, je n’aurai de cesse d’encourager tous les intervenants à obtenir des résultats. Si je constate des blocages ou des hésitations concernant la mise en œuvre de ce qui a désormais été unanimement adopté, je n’hésiterai pas à les pointer du doigt.

Si la guerre ouverte dont notre continent est actuellement le théâtre ne nous pousse pas à agir et à devenir un véritable acteur dans le domaine de la sécurité, alors qu’est-ce qui nous y poussera?

 

Pour de plus amples informations, vous pouvez lire mon avant-propos intitulé «Une boussole stratégique pour faire de l'Europe un acteur de la sécurité» et accéder à l’intégralité du document ici. Vous trouverez tous les documents pertinents sur la page web du SEAE spécialement consacrée à la boussole stratégique ici.

HR/VP box
HR/VP Josep Borrell cartoon

"Une fenêtre sur le monde" - Blog du HR/VP Josep Borrell

Blog de Josep Borrell sur ses activités et la politique étrangère européenne. Vous pouvez également y trouver des interviews, des articles d'opinion, une sélection de discours et de vidéos.