Page language:
French

EUCAP SAHEL MALI : Mission de renforcement des capacités de l'Union européenne au Mali - Mission civile

21.04.2022

Le rétablissement de la sécurité et d'une paix durable au Mali est d'une importance cruciale pour l'Afrique et l'Europe. EUCAP Sahel Mali est un élément important de l'approche régionale adoptée dans la stratégie de l'Union européenne pour la sécurité et le développement au Sahel et pour la politique européenne commune de sécurité et de défense (PSDC).

 

 

Contexte

En 2012-2013, la crise au nord du Mali a laissé de grandes parties du pays sous le contrôle de diverses factions armées. Alors qu'un accord de paix a été conclu en 2015, le contrôle gouvernemental n'a pas été rétabli dans tous les domaines et la stabilité reste fragile. Ces dernières années, la crise sécuritaire a changé de nature et s'est déplacée vers le centre du pays. Les conflits intercommunautaires, l'extrémisme religieux et les activités criminelles, liées dans certains cas à des trafics illicites, sont à l'origine de la plupart des incidents sécuritaires. La crise a mis en évidence la nécessité d'améliorer la gouvernance et les capacités institutionnelles pour permettre au peuple malien d'exercer pleinement ses droits, y compris le droit à la sécurité et à la justice.

Outre l'action déjà entreprise au Mali par la mission militaire EUTM, et en étroite coordination avec d'autres partenaires internationaux, EUCAP Sahel Mali collabore avec d'autres acteurs de la PSDC dans la région, comme EUCAP Sahel Niger et EUBAM Libye. EUCAP Sahel Mali soutient également la régionalisation des actions PSDC pour les pays du G5 Sahel.

Mission & objectifs

EUCAP Sahel Mali fournit une assistance et des conseils stratégiques aux Forces de sécurité intérieure maliennes (police, gendarmerie et garde nationale) dans la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité initiée par le gouvernement, en vue de :

Améliorer leur efficacité opérationnelle ;

Renforcer le rôle de leurs autorités judiciaires et administratives ;

Faciliter leur redéploiement vers le Centre et le Nord du pays ;

Et développer, en coordination avec les 5 pays du Sahel, leurs capacités de coordination régionale.

Son mandat non exécutif comprend deux piliers principaux : le Conseil stratégique et la Formation, répondant aux besoins opérationnels des trois Forces de sécurité intérieure maliennes : la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale.

À cet égard, la Mission coordonne ses actions avec d'autres partenaires internationaux, tels que la Mission européenne de formation militaire (EUTM) et UNPOL, la composante policière de la mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali MINUSMA. EUCAP Sahel Mali fournit en outre un soutien aux ministères et forces concernés et les assiste dans les différentes régions de ce vaste pays. La mission a constitué, dans le cadre de ses activités d'encadrement, une Unité Mobile centrée sur le centre du pays.

Le mandat de la Mission a été prolongé jusqu'en janvier 2021. En plus des priorités existantes - gestion des ressources humaines, lutte contre le terrorisme, crime organisé et gestion des frontières - un soutien sera également apporté à la gestion logistique, et l'accent sera mis davantage sur " former les formateurs » afin d'accroître la durabilité. La formation et les conseils seront renforcés par des activités de suivi dans les unités, afin d'assurer la cohérence et l'efficacité du soutien d’EUCAP
 

Composition

Le personnel de la Mission est composé de 227 personnes, 158 internationaux et 69 nationaux. Ils assistent les autorités maliennes dans le renforcement du secteur de la sécurité intérieure afin de protéger la population locale. Le siège d'EUCAP Sahel Mali est basé dans la capitale Bamako. Des missions régulières sur le terrain dans le centre du pays permettent également aux forces de sécurité déployées à distance de bénéficier de l'assistance de la Mission. À l'heure actuelle, 18 États membres européens et 3 États partenaires contribuent aux objectifs de la Mission. Une partie de la Mission comprend également la Cellule régionale de conseil et de coordination (RACC), qui coordonne les demandes de formation des cinq pays du Sahel et qui est située en Mauritanie.

 

@Follow us