Le 11 janvier 2021, le Conseil a prorogé le mandat de l’EUCAP Sahel Mali jusqu’au 31 janvier 2023, mobilisant un budget de plus de 89 millions d’euros pour la période de deux ans. Compte tenu des défis croissants, la mission continue de fournir des conseils stratégiques et une formation à la police, à la gendarmerie et à la garde nationale maliennes ainsi qu’aux ministères concernés. La Mission déploie tous les efforts pour soutenir la réforme du secteur de la sécurité, en promouvant les droits de l’homme et la responsabilisation des forces de sécurité, dans le but ultime de créer des conditions durables pour le déploiement des autorités de l’État et des services essentiels dans tout le pays.

La Mission soutient notamment ses partenaires dans les domaines de la gestion des ressources humaines, de la lutte contre le terrorisme, de la criminalité organisée, de la gestion des frontières, de la gestion de la logistique, de l’état de droit, de la lutte contre l’impunité et du redéploiement de l’administration civile. La Mission promeut sans relâche des valeurs telles que l’égalité des sexes et le respect des droits de l’homme et le respect du droit international humanitaire à tous les niveaux de la chaîne de commandement.

Dans le cadre de l’équipe Europe élargie dans le pays, EUCAP Sahel Mali promeut une approche intégrée et régionale de la sécurité humaine et de la responsabilité.  Conformément aux initiatives internationales et aux engagements de l’UE au Sahel, la Mission opère en étroite coordination avec ses missions sœurs EUCAP Sahel Niger et EUBAM Libye, et en coordination avec la Cellule régionale de conseil et de coordination (RACC) basée en Mauritanie.

Le nouveau mandat 2021-2023

Priorités

Les principales priorités de la mission sont les suivantes :

  • l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre l’impunité dans les forces de sécurité
  • le redéploiement des forces de sécurité intérieure et le retour de l’État et de l’administration civile
  • les autorités de transition et les forces de sécurité intérieure dans la sécurisation des élections prévues pour 2022.

 

Ligne d’opération 1 : Soutien aux capacités structurelles

EUCAP Sahel Mali conseille les forces de sécurité intérieure maliennes et les départements concernés pour mettre en œuvre la réforme du secteur de la sécurité au Mali.  Il s’agit notamment d’un soutien à   l’amélioration de la gestion des ressources humaines au sein des forces , de la gestion logistique, ainsi que du développement de systèmes d’information et de communication sécurisés et à la modernisation des pratiques de gestion et de contrôle de leurs services, avec le recrutement réussi de nouveaux personnels au sein de la police, de la gendarmerie et de la Garde nationale en :

  • une base de données sur les ressources humaines
  • une base de données sur la politique de l’emploi et la gestion du personnel
  • une base de référence pour la dotation
  • une politique de recrutement du personnel axée sur les compétences
  • méthodes de gestion opérationnelle pour faciliter la restauration des liens hiérarchiques
  • unités d’audit et d’inspection au sein de l’inspection des forces générales

La mission contribue à la mise en place d’un schéma directeur de formation, à la refonte de la formation initiale (structures et contenus) et à la relance de la formation continue.

 

Ligne d’opération 2 : Renforcement des capacités opérationnelles

Les experts de la Mission soutiennent les capacités opérationnelles de ses partenaires, dans de multiples domaines, notamment la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, la gestion des frontières, l’état de droit et la lutte contre l’impunité. La mission soutient également la composante police de la Force conjointe du G5 Sahel.

Les formations dispensées par la Mission couvrent divers sujets tels que la gestion et le commandement, l’éthique professionnelle, les droits de l’homme et l’égalité des sexes, les techniques de renseignement, l’intervention professionnelle, les enquêtes médico-légales, la lutte contre le terrorisme et l’ordre public. La formation s’adresse principalement aux cadres supérieurs et intermédiaires. L’accent accru mis sur la « formation des formateurs » a contribué à améliorer le transfert de compétences et l’appropriation nationale du processus de formation.

 

Ligne d’opération 3 : Renforcement des normes éthiques des forces de sécurité intérieure

La Mission appuie le renforcement des normes éthiques des forces de sécurité intérieure. Cela comprend le soutien au respect des droits de l’homme, le renforcement de la confiance entre les forces de sécurité et la population, la prévention des comportements déviants des forces de sécurité intérieure, les services d’inspection et la lutte contre l’impunité au sein des forces de sécurité intérieure.

 

Cellule Régionale de Conseil et de Coordination

Le soutien à la stabilité et à la sécurité au Sahel est une priorité pour l’Union européenne. Conformément à son approche de régionalisation de la PSDC au Sahel depuis 2017, l’Union européenne soutient la coopération renforcée entre les pays du G5 Sahel (Tchad, Burkina Faso, Mali, Mauritanie et Niger) afin de parvenir à une approche commune des défis régionaux.

Dans ce contexte, le Conseil de l’Union européenne a créé une cellule régionale de conseil et de coordination (RACC) pour soutenir la coopération régionale et transfrontalière au Sahel et renforcer les capacités nationales des pays du G5 Sahel. Le RACC est basé à Nouakchott, en Mauritanie, et déploie également des experts de l’UE dans chacun des pays du G5 Sahel.

  • Image
    Mr. Hervé Flahaut, Head of the EUCAP Sahel Mali mission

CHEF DE MISISON

Hervé FLAHAUT

Chef de Mission EUCAP Sahel Mali

M. Hervé FLAHAUT est commissaire général de police ayant plus de 30 ans d'expérience professionnelle en tant que cadre.

Il a une expérience dans le domaine du renseignement, des enquêtes et de la sécurité publique et possède une solide connaissance de la gestion des frontières et de la lutte contre les migrations clandestines. Il a passé une grande partie de sa carrière dans le domaine de la coopération policière interne et de la réforme du secteur de la sécurité.

Avant d’être nommé chef de la Mission EUCAP Sahel Mali, M. Flahaut était chargé de mission auprès du conseiller diplomatique du ministre français de l'intérieur (depuis novembre 2018), avec un accent particulier sur les questions de sécurité et les initiatives politiques européennes dans la région du Sahel.

Auparavant, il a occupé pendant quinze ans différents postes de direction au sein de la police française, notamment trois ans comme chef ou chef adjoint de services spéciaux et trois ans comme chef d'un commissariat de police.

Ses missions internationales s'élèvent à 19 ans, avec 3 postes d'attaché de police dans les Caraïbes, en Asie du Sud-Est et en Europe. Il a également été chargé de la mise en œuvre de plusieurs projets de réforme de la police des frontières en Hongrie et en Slovaquie, dans le cadre du programme "PHARE" de l'UE, en vue de l'extension de l'espace Schengen.

Il a une expérience de 9 ans dans le domaine de la PSDC. Il a été chef adjoint d'EUPOL RD Congo pendant plus de 3 ans et a créé un processus d'évaluation opérationnelle dans le cadre d'EUCAP Sahel Mali. M. Flahaut a été END pendant 4 ans au sein de la CPCC, où il a acquis une connaissance approfondie des institutions et des mécanismes de coordination de l'UE.

Il est licencié en sciences politiques, Institut d'études politiques, Lyon, France - 1985.

Il parle le français, l'anglais et l'espagnol.

Factsheet

Discover the latest facts and figures on EUCAP Sahel Mali.