Page language:
Français

La première session de la Commission parlementaire mixte «Algérie-UE » s'est tenue à Alger du 19 au 21 septembre

 

La première session de la Commission parlementaires mixte (CPM) «Algérie-UE » 🇪🇺🇩🇿, qui s'est tenue le 19 septembre à Alger, s’est soldée par l'adoption d'une déclaration conjointe qui a souligné la nécessité de renforcer les relations entre l’UE et l’Algérie dans plusieurs domaines de coopération dont la transition énergétique, la diversification économique et la mise à niveau des entreprises.- Les deux parties se sont félicités de l’adoption prochaine des priorités communes du partenariat Algérie- UE pour la période 2021-2027 ;- Il ont salué l’adoption de la loi sur l’investissement 2022 qui offre des garanties et des opportunités tangibles pour les investissements directs étrangers en Algérie notamment européens; 
 - Ils ont réaffirmé l’importance des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et le marché unique européen dans l’intérêt mutuel des deux parties, sans traitement différencié des deux côtés ;
 - Ils ont souligné l’importance du renforcement des échanges technologiques, notamment dans le domaine de l’énergie renouvelable (le solaire, l’éolien et l’hydrogène vert).

Les travaux de cette session ont été coprésidés, du côté algérien, par Ahmed Temamri, président de la commission parlementaire mixte Algérie-UE, et Andria Cozzolino, du côté européen.En marge de la réunion de la Commission mixte, la délégation de parlementaires européens, conduite par M. Andea Cozzolino, a eu des entretiens avec le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane ainsi que le ministre de l’Energie et des Mines, M. Mohamed ARKAB et le ministre de l'Economie de la connaissance et des startups et des PME, M. Yacine El-Mahdi Oualid. Les membres de la délégation ont également été reçu par les président de l’Assemblée populaire nationale, M. Brahim Boughali, ainsi que le président du Conseil de la Nation, M. Salah Goudjil. Les discussions ont porté sur l’état des relations bilatérales entre l’Union européenne en Algérie et leur perspective de développement dans le cadre d’une coopération basée sur la confiance, le respect mutuel et les intérêts communs.